vendredi 24 octobre 2008

Les coups de tête…. dans le mur

(photo par Brownhorse sur Flicker)

Après avoir discuté musique avec quelques uns d’entre vous, l’inspiration de ce billet « pre-weekend » m’est venue de Noisette Sociale et je l’en remercie. Il y a aussi un peu de Lutopium dans ce billet. En effet, nous parlions d’achat sur un coup de tête. J’en ai fait en masse dans ma vie, surtout du côté musical. Je voulais encore tenter l’expérience, sachant que presque 100% du temps, l’achat s’avérait heureux. Lutopium me suggérait du Philip Glass, suite à mon billet sur la musique électronique et minimaliste. Je connaissais cet artiste de réputation et j’étais curieux. Je savais que ça n’allait pas être facile, vu le catalogue plus qu’imposant de cet artiste.

J’ai donc été me procurer une valeur sûr : le dernier de Angèle Dubeau & La Pietà, qui rend hommage à ce pionnier du minimalisme. C’est un merveilleux disque et j’y reviendrai probablement plus tard. Par contre, lorsque je suis dans un magasin de disque, je vire fou. Je ne peux sortir qu’avec un album. J’ai donc décidé de pousser l’expérience plus loin et d’acheter un album de Philip Glass proprement dit (et au hasard): Music In Twelve Parts. Tout excité, je plante ce disque dans mon lecteur et me débouche une bouteille de vin, avec l’espoir que ce moment sera mémorable. En effet, il le fût. AU SECOURS! Je n’étais pas du tout préparé à ça. Mon coup de tête s’est transformé en mal de tête. Plus répétitif et minimaliste que ça, on ne joue que deux notes de façon aléatoire pendant 30 minutes. Ma pauvre bouteille de vin gaspillée et quelques structures hyper-répétées plus tard, je me suis résolue à le mettre de côté (bien loin) en me promettant de réessayer de comprendre ça un jour. En gros, c’est la même expérience que lorsqu’un disque vinyle saute. Écoutez un disque qui saute pendant deux heures et vous comprendrez.

AVIS : J’ai un peu exagéré ma critique, j’en conviens. Si vous voulez apprécier ce genre, il faut que le temps s’arrête et que votre rythme intérieur soit délibérément ralentit, à l’extrême. Seulement de cette façon pourrez-vous percevoir de minces variations qui s’échelonnent sur des périodes très longues. Mettez votre cerveau de côté et n’écoutez qu’avec votre corps en ne pensant à rien. Même le cœur n’a rien à voir la-dedans.

En résumé, je pense que la vitesse à laquelle notre société tourne aujourd’hui m’a fait complètement perdre cette possibilité de complètement faire le vide et de ralentir mon rythme presque au point mort. Même quand je dors, je suis plus actif que cette musique… C’est pourquoi, mon prochain coup de tête sera l’achat d’un livre de yoga. Au moins, Philip Glass m’a fait comprendre que je vis trop rapidement.

Pouvez-vous partager aussi des coups de tête qui n’ont pas eu l’effet escompté, mais qui au bout du compte, vous ont fait prendre conscience de quelque chose? Ce n’est pas obligé d’être un achat; ça peut être une situation ou un événement.

Bon Weekend (de coups de têtes)!

10 commentaires:

Renart L'éveillé a dit...

Je te conseilles fortement "Koyaanisqatsi", un film avec la musique de Phillip Glass. C'est un long vidéo-clip avec des images incroyables. La musique est répétitive, mais dans un format pas mal plus tassé que ce que tu décris. Tu devrais pouvoir le louer à La Boîte Noire, genre.

Moi j'ai acheté le DVD.

Sir Seb a dit...

Voilà ce que j'aurais dû faire (comme à mon habitude) avant d'acheter. Merci Renart. Je vais aller voir ça.

Et toi, un coup de tête musical dont tu n'es pas fier fier?

Renart L'éveillé a dit...

Coup de tête? Moi, jamais...

Je gagne ma vie comme DJ, en passant... Quand j'achète un CD, c'est que j'ai au moins entendu une chanson.

Sir Seb a dit...

Disons que c'est une façon très "soft" de se créer de l'adrénaline. Y'a comme un buzz genre: "D'un coup que c'est la révélation!". Comme je le disais, habituellement, mon instinct ne se trompe pas. Mais là, j'ai vraiement pas écouter "la force". Un jour, je serai prêt pour cet album.

Je suis abonné à eMusic. Ce sont en grande parti des band plutôt underground qui s'y trouve et habituellement, j'écoute aussi les extraits avant d'acheter.

Dianerythmes a dit...

Un jour j'ai acheté le cd de Laurence Jalbert, je savais que très peu sur elle et sa musique à l'époque puis j'ai été déçu au départ, je trouvais sa musique déprimante et teinté de noir.
Puis il y a quelques années j'ai ressorti ce cd et il s'est passé quelque chose, je me suis alors servi de cette musique au teinte de noirçie pour laisser bercer mes peines qui elles étaient aussi teintées de noir...(silence)

Perséphone a dit...

Dans le minimalisme électronique, il y a Plastikman/Richie Hawthin qui est assez accessible et planant. Comme dernier coup de tête, ya ce monstre maintenant incrusté dans mon dos; je ne m'attendais pas à la profondeur de l'expérience (voir mon texte "psyché"). J'absorbe encore le choc ;-)

Sir Seb a dit...

@Diane: Je sais très bien ce dont tu parles. T'aurais-rû me voir ressortir mes vielles compilations de tounes en mineur, juste pour canaliser cette peine que j'avais l'an dernier... Le sombre fait du bien quand même parfois, mais quand c'est un coup de tête, on s'y perd...

@Persephone: Si tu parle de ce dessin au dessein indélébile, j'ai failli aussi faire ce coup de tête. Je venais de commencer l'Université et c'est un peu ça qui m'a empêché. Je croyais que ça ne faisait pas sérieux. Aujourd'hui, j'y pense encore. C'est pourquoi, il faut parfois se laisssr aller et se dire:"what the heck"... Ton monstre, est-ce un papillon?

Perséphone a dit...

sir seb: non, mais une créature ailée, s'apparentant à la fois au dragon, au phénix et à l'hippogriffe....j'avoue que le "what de heck" m'a fait du bien ;-)

lutopium a dit...

Tiens, une autre découverte pour les amateurs de musique électronique et de porgressif...

Et merci encore pour les belles découvertes! Tiens, dis-moi ce que tu penses de ce clip: http://www.youtube.com/watch?v=f26hh-dsESA

Personnellement, je trouve que c'est comme Tangerine Dream sur des speed..!

Sir Seb a dit...

Ah mon dieu! Ozric Tentacle! Je connais très bien. Effectivement, tu tombe parfaitement dans la bonne définition. Leur vieux stock est plus intéressant, à mon avis. Ils ont eu des passes techno, d'autre psychédélique, d'autre très tangerine dream. Quand y'a trop de clavier, c'est moins bon. Mais la toune que tu nous a mis ici est une de mes préférée sur l'album Piramidion. Mon préféré, c'est Erpland (90).

Merci pour le lien.