mercredi 18 août 2010

Enfin du leadership

L’attitude de Guy Pilon, maire de Vaudreuil-Dorion, s’inscrivait souvent en faux avec mes propres visions d’une saine et efficace communication avec les citoyens. J’ai cité à quelques reprises des exemples dans mon blogue. Souvent, mes propos reflétais une crainte de perte de contrôle du développement de la ville au profit de « contracteurs » trop entreprenants ou en laissant libre cours au capitalisme éhonté. Mais j’avais par-dessus tout la crainte de perdre l’identité fragile de notre jeune communauté (malgré l’âge vénérable de la ville elle-même) en s’arrimant aux façons de faire d’autres banlieues typiques comme Terrebonne ou autres Lachenaie de la couronne de Montréal, là où centre d’achat rime avec expansion à outrance.


Or, le maire Pilon et son conseil de ville vont utiliser le Programme Particulier d’Urbanisme (PPU) comme tremplin d’une foule de nouveaux règlements qui permettront le développement du secteur de la gare de Vaudreuil. Celui-ci offre en réponse à l’opposition mal informée ou atteinte dans leur individualité nombriliste et surtout contre-productive, un vent de fraîcheur dans cette ville à la croissance fulgurante. Les détails de ce PPU seront donnés prochainement lors d’une assemblée publique donnée par la ville (d'ici 2-3 mois). Ainsi, le maire aura démontré finalement qu’il a des couilles. Je le percevais quelque peu expansionniste avec une vision un peu flou de la direction urbaniste et sociale que devait prendre la ville de Vaudreuil-Dorion, mais je me rallie tranquillement. En effet, la progression de l’autoroute 30 doit maintenant être prise en compte comme jamais et le secteur stratégique de la gare en fait le point tournant pour l’arrimage de la vile avec ce carrefour qui changera à jamais la vocation de la ville, n’en déplaise à ses détracteurs.

Toutefois, je soutiens toujours les oppositions raisonnables de mes concitoyens lors de projets mal définis, vagues ou déconnectés des besoins immédiats. Néanmoins, rien ne permettait une telle levée de bouclier face à l’installation d’une nouvelle école dans le quartier de la gare (district #3) il y a quelques semaines. Il m’est aisé de croire que la désinformation à guidé une petite poigné d’individualistes afin d’empêcher un projet qui ne peux qu’aider les gens du secteur et aussi valoriser le dit lopin de terre d’un quartier sans-vie. J’en sais quelque chose… j’habite le district.

En revanche, alors que prendra forme le PPU, il sera d’autant plus important de suivre à la trace le conseil de ville dans ses démarches. Comme en fait foi le maire dans un article du journal Première Édition du 14 août dernier, il ne permettra pas d’opposition à son projet. Il faudra donc s’assurer que cela ne devienne pas une habitude et que le conseil se transforme en petite dictature pour le reste de son long mandat. Il est important de préserver la démocratie, plus particulièrement au niveau municipal, là ou certains patronages et copinages restent encore fréquents. Toutefois, sous entendu dans le mot démocratie, il y a, en plus de « saine opposition », la nécessité de décision. C’est ce qu’a fait notre conseil de ville et je l’en félicite. J'ajoute cependant un petit bémol à un commentaire probablement empressé de monsieur Pilon à l'effet qu'il fera une demande pour empêcher les citoyens de s'opposer aux projets de règlements sur les institutions tels garderies. J'aimerais bien qu'il approfondisse sa pensée parce qu'il y a possibilité de dérapage inquiétant si sa réponse trouve un écho au gouvernement; ce que je doute fort. Va pour les écoles et les hopitaux, mais il y a trop apparance de magouille dans les garderies privées pour laisser ça au conseil de ville sans droit de regard.

Ainsi, je donne mon appui au maire de Vaudreuil-Dorion et à son conseil , sachant que la mise en place d’un PPU était probablement le seul moyen d’appliquer une vision constructive et profitable sans qu’une poignée d’inconscients égoïstes viennent freiner le bien être d’une plus grande quantité de citoyens. Si nous avions des reproches en profondeur à faire au conseil, ce fût lors des dernières élections de le faire en posant notre candidature (sachant que plusieurs conseillers n’ont pas eu d’opposition). Ainsi, il ne nous reste qu'à regarder autre chose que la mousse de notre nombril, soit agir et penser en société pour le bien être de Vaudreuil-Dorion.

2 commentaires:

Marc-Antoine a dit...

bonjour M.Roy, c'es votre vieil élève Marc-Antoine Legault qui vous écris. je trouve votre blogue et vos articles de journaux remplis de cette rhétorique et cette manière de parler qui vous es si particulière et j'aimerais savoir si je pouvais faire la promotion de votre blogue sur ledit site de résautage sociale Facebook, vous pouvez me répondre sur facebook ou mon adresse de messagerie personelle m.a.legault@gmail.com.

merci beaucoup.


Marc-Antoine Legault

PS: jtrouve sa cool que quelqu'un donne une vrai opinion dans s'foutu journal, c'est rafraichisant.

Sir Seb a dit...

Bonjour monsieur Legault,

Je suis très heureux de lire votre commentaire. Toutefois, il semble y avoir confusion de personnage. En effet, je sais qu'il y a un Sébastien Roy qui est enseignant à Vaudreuil, mais ce n'est pas moi (il semble que nous soyons 5 Sébastien Roy à Vaudreuil)

Cependant, votre commentaire me touche et je vous en remercie. Je n'ai aucune objection à ce que vous parliez de mon blogue dans votre profil Facebook. J'y ai moi-même un profil, mais je l'utilise très peu. Cela peut changer dans les prochains jours, dépendamment comment ça se passe dans mon blogue.

Revenez me voir et n'hésitez-pas à vous abonner à mon blogue (à droite en haut).