jeudi 24 juillet 2008

Encore de la pâtée médiatique pour imbécile

(même les chats n'en veulent pas...)
Après l’affaire de Sir ti-Paul, nous voilà encore sollicité par la bêtise humaine. Que veulent les soi-disant protecteurs des droits des francophones en tirant sur ce qu’il y a de plus anodin et inoffensif politiquement parlant, qu’un athlète olympique unilingue anglais ? Ce pauvre porte-drapeau canadien est la cible d’une affreuse bassesse politique de type estival. Veuillez constater l’aberration au lien suivant :

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/National/2008/07/23/002-porte-drapeau-unilingue.shtml

Si l’on met de côté tout le fla-fla du dopage, n’y a-t-il rien de plus rassembleur que les jeux olympiques (… ok, ok… ou le Mondial de soccer) ? Du moins, personnes n’est indifférents. Ainsi, je demande à Denis Coderre, fanfaron par excellence du PLC et aux autres « morrons » du Bloc Québécois qui supportent la plainte envers le fait que le porte drapeau de l’équipe canadienne soit unilingue anglais, retournent dans la léthargie des vacances au plus vite. J’espère seulement que les médias n’alimenteront pas encore une fois ce vide débat ou cette trombe dans un verre d’eau, seulement parce qu’il n’y a rien d’autre de plus excitant à publier.
Pourquoi Denis Coderre de s’époumone pas sur un dossier plus important comme celui des inspections alimentaires au lieu de porter son attention sur une niaiserie qui n’aidera pas le peuple francophone en Amérique à survivre? Tirer sur tout ce qui bouge fait plutôt perdre de la crédibilité ; surtout si on ne sait pas tirer correctement.

3 commentaires:

Sébastien Roy Dubois a dit...

Tout ça n'est qu'un moyen pour détourner l'attention du bon peuple. Pendant ce temps, on ne parle pas de ce qu'on veut pour la société québécoise d'aujourd'hui et de demain. On laisse plutôt la "loi naturelle du marché" s'en occuper à notre place.

Trop de divertissement peut mener à de dure réveil.

lutopium a dit...

Entièrement d'accord avec toi. Y'en a qui dérapent encore... C'est incroyable! Il faut choisir nos batailles sinon la revendication perd son importance...

Sir Sébastien a dit...

@Sébastien: J'aime bien le côté un peu "x-files" de votre commentaire. Je crois que malheureusement vous ayiez raison. La majorité des gens ne se laisse guider que par ce qu'il y a en surface. Comme si juste le fait d'écouter le Téléjournal ou lire le JdM était suffisant pour être au courrant de ce qui se passe et ainsi penser avoir une opinion...

@lutopium: Choisir nos batailles, c'est exactement ça. Par contre, je constate un manque de leadership au sein du mouvement souverainiste. Nous somme comme un gazon en dormance: jaune, sec mais qui vie quand même... C'est pas beau a voir. Comment faire? Déjà l'idée de madame Mae (Fanny)Drolet, il y a longtemps, de bâtir un regroupement de blogue était génial (vous vous souvenez?) Par contre, encore la dissention y mis fin sans trop que j'y comprenne quelque chose. Je dois être trop naif...

À bientôt!