vendredi 11 juillet 2008

Le projet de loi secret de Stockwell Day

(ou comment se faire torturer par la GRC)


Nous sommes loin du scoop du siècle mais le General Stephen Harper nous à confirmé hier que le parti Conservateur ne fera rien pour aider le Canadien Omar Khadr à se sortir de l’enfer de Guantanamo. Par ailleurs, le premier maître du Canada se défile en faisant entendre qu’il ne peut rien y faire et que la justice militaire américaine devra suivre son cour (source). Or, il n’y a rien de plus facile que de se cacher derrière les procédures judiciaires pour éviter de se mouiller afin de ne pas froisser nos amis du sud du Canada. Serait-ce que le premier ministre cautionne une certaine forme de torture comme l’a fait le président Bush il n’y a pas si longtemps? (Voir ce lien pour une liste des tortures accepté par le congrès Américain). Cette liste existe et vit, malgré son incompatibilité avec les lois internationales sur la torture et les conventions de Genève.

Ainsi, mes faux informateurs de la colline parlementaire pas crédible pour cinq sous m’ont laissés savoir que le colonel de Monsieur Harper, Stockwell Day, aurait apparemment proposé un projet de loi inspiré de la liste des tortures mentionné dans l’hyperlien plus haut.

C’est alors que je me suis mis à imaginer un comité parlementaire travaillant sur une façon plus canadienne d’interroger nos propres suspects identifiés comme terroristes potentiels; de quoi renforcer encore plus le controversé certificat de sécurité Canadien. Je vous dévoile donc ce que la GRC aurait pu faire subir à Maher Arar, s’il n’avait pas été déporté en Syrie, ou ce qui a été probablement commis envers Adil Charkaoui.

Tout d’abords, voici quelques exemples de sévices acceptables, selon le congrès Américain :

* Secouer le détenu en tirant sur son chandail.

* Le frapper au visage avec la main ouverte.

* Effectuer une frappe ferme et sèche sur le ventre sans causer de dommage interne.

* Forcer le détenu à se tenir debout pendant une longue période de temps.

* Isoler le prisonnier nu dans une cellule maintenue à 10°C.

* Mettre un film cellophane sur la figure du prévenu pour ensuite y faire couler de l’eau. Cela donne au captif l’impression de se noyer.

Voici une fabulation sur le projet de loi secret et totalement bidon, inspiré des américains, mais typiquement « Canadian »:

* Secouer son chandail en tirant sur le détenu…avec un tazer.

* Frapper le visage du prisonnier en utilisant la fameuse technique Jean Chrétien, expérimentée sur l’activiste Bill Clennet en 1996 (lien).

* Faire des bruit de pet avec la bouche sur le ventre du méchant pour le faire rire jusqu’à l’épuisement...surtout sans faire de dommage interne.

* Forcer le détenu à regarder Don Cherry et ses fabuleux habits pendant une longue période de temps.

* Déporter et isoler le prisonnier, nu, dans le parc nature de Loretteville qui s’appelle Kabir Kouba, parce que la GRC pense que c’est une réserve arabe.

* Entourer le détenu dans un film de cellophane et lui faire descendre les chutes Niagara afin de lui faire croire qu’il va se noyer

Cette dernière s’avère très efficace afin de faire avancer (et possiblement clore) le dossier judiciaire d’un présumé terroriste. De plus, mes informateurs mal-informés m’ont également dit que certains groupes pro-vie songeraient à utiliser la clause 6 du projet de loi contre Henry Morgentaler si ce dernier obtient la médaille de l’ordre du Canada. Comme quoi, le gouvernement conservateur se permet toujours une large part à l’interprétation dans ses projets de loi, au cas où elles pourraient lui permettre de l’appliquer dans un autre domaine… dont il n’a souvent pas juridiction ou pouvoir « moral ». Vous avez d'autres exemples "Canadian" d'application de cette loi?

2 commentaires:

AntiPollution a dit...

Sir Sébastien, le conservateur Steven Harper est tellement coincé et constipé que je doute fort qu'il puisse malgré de «gros efforts» trouver vos propositions hilarantes. Il aura surement des gens pour lui aider !

Sir Sébastien a dit...

Effectivement, ce ne sont pas des propositions hilarantes, elle reflète seulement une vision un peu pathétique des méthodes Canadiennes en presque tout domaine; ces méthodes souvent calquées sur nos voisins du sud, mais en moins convaincantes, ou souvent très drôles...

Merci d'être passé.