jeudi 5 juin 2008

Après un an de silence banlieusard, voici la minute régionale!


Ça sent l’été et l’excitation gagne toute les sphères de l’activité régionales. Nous aurons notre fameux festival du cirque à Vaudreuil, les régates de Valleyfield s’en viennent et le canal Soulange sera congestionné de bicyclettes. Par contre, il est curieux de constater l’effet estival imminent sur la politique locale. Or, la grande MRC de Vaudreuil-Soulange est le théâtre de petits soubresauts politiques dont peu de banlieues ont le plaisir de vivre en ce moment.

Actions!
Il y a apparemment un mouvement pré-électoral qui commence à s’installer dans la région de Vaudreuil. C’est en effet le constat récent que je fais en lisant les journaux locaux tel l’Étoile et le Première Édition. Lorsque l’attention est plutôt tournée vers la fin de l’année scolaire, la planification des vacances ou l’arrachage de pissenlit et autres travaux de banlieusard, je me demande quel est l’effet recherché par les différents partis qui font actuellement la manchette locale. Imaginez : on annonce déjà un nouveau candidat péquiste en vue des prochaines élections! Je sais, il y a un calendrier à l’investiture que chaque parti planifie longtemps à l’avance. Par contre, le moment choisi est-il le meilleur pour mon comté? Aurait-il été plus profitable d’annoncer la venue de Claude Turcotte (PQ-Vaudreuil), de communiquer la continuité de Lucie Charlebois (PLQ-Soulange) et la présidence de Jean-Yves Massenet (parti Vert Canada-Vaudreuil) à l’automne ou plus tard? Mon intuition me dit que la grande majorité des citoyens de mon comté « s’en contre-sacrent ». NOTE : Je reviendrai sûrement, dans un prochain billet, à Monsieur Turcotte, qui remplace madame Louisanne Chevrier au PQ dans Vaudreuil.

Réactions?
Ainsi, je m’attendrais à une sortie (ou apparition) impromptu du sénateur Michael Fortier (ministre conservateur non élu, parachuté à Vaudreuil) et d’Yvon Marcoux (PLQ) dans les prochains jours afin de réagir à ces petites nouvelles. Remarquez que je ne mentionne pas la député du Bloc, Madame Meilli Faille. Il y a une raison simple : c’est incontestablement elle qui détient le record d’apparition dans les journaux et dans les différents événements locaux. Il y a de fortes chances qu’elle passe encore le test des prochaines élections fédérales, à moins d’un regain d’intérêt soudain dans la région pour les Conservateurs et son lieutenant Michael Fortier. Cette hypothèse est fort probable, vu l’accroissement fulgurant des différentes communautés culturelles à majorité anglophone dans la MRC. Cependant, la palme de l’absence médiatique revient à Yvon Marcoux, député provincial qui semble être entré en hibernation depuis son élection il y a plus d’un an. Je ne serais pas surpris qu’un changement de garde ait lieu bientôt au PLQ dans Vaudreuil.

Ceci étant dit, malgré un horaire à l’investiture moins que favorable pour les acteurs politiques de notre région, le fait qu’il y ait un mouvement quelconque est un bon indicateur de l’intérêt porté par les différent partis pour une région qui semble vouloir être la championne de la croissance populaire en 2007-2008. Le poids politique de la région est, à mon avis, à un tournant positif important malgré une très longue épopée (qui se souvient du gouverneur Pierre de Rigaud de Vaudreuil de Cavagnal?). Reste à savoir si les candidats sauront être à la hauteur de cette croissance.

4 commentaires:

Magalie Cousineau a dit...

J'aime bien votre analyse du climat politique. Je remarque aussi combien notre députée Meili Faille est présente dans nos activités communautaires. Elle fait un travail remarquable empreint de grandes valeurs qui nous ressemblent.

Sur le plan politique, je n'aime pas la binette de Michael Fortier, le ministre non-élu et qui n'a pas de statut représentatif dans Vaudreuil-Soulanges puisqu'il est le sénateur de la région de Rougemont. Heureusement, si les rumeurs sont vraies, il ne se présentera pas dans Vaudreuil-Soulanges. Ces chances sont bien minces...un opposant de Harper, un candidat éconduit dans Laval, un candidat Conservateur qui n'a pas le courage de se présenter à la première occasion comme le veut la Constitution (tous les autres nomination partisanes de ministre avant lui l'ont fait!)

Bonne continuation dans vos chroniques.

Sir Sébastien a dit...

Merci madame Cousineau. Je suis désolé de ne pas avoir répondu plus tôt. Il semble que mon agrégateur ne m'ait pas alerté correctement de votre présence ici. Justement, bienvenue dans la Seigneurie. Je reviendrai prochaînement sur Sir Fortier. C'est un personnage mystérieux qui semble avoir d'énormes intérêt personnels plus que citoyens...

Merci humblement de m'avoir lu.

À bientôt

Frankenstein a dit...

Oh! Ce cher Michael Fortier... Il n'a rien à dire sur lui! Il est ministre non-élu et sénateur en plus. Il fait de belles promesses aux citoyens qui ne respecte pas. En plus, il fait du patronnage! Je ne suis pas certain que les québécois ont le goût de retourner à l'âge de pierre!

Sir Sébastien a dit...

Frankenstein,

Je viens de lire une déclaration hilarante de la nouvelle candidate Libérale fédérale dans le compté de Vaudreuil "in the Hudson Gazette"... encore ce journal...

J'y reviendrai bientôt mais en gros elle mentionnait que Fortier ne sait pas se repérer à Vaudreuil sans un GPS... Hahahahah Très drôle (et probalement vrai...)